fren
 
20 septembre 2004

Elisabeth Neeser

Iberville - Québec

Chère Solange,

L’heure a sonné pour moi de sortir de mon ghetto afin de vous livrer ce témoignage que je mûris depuis bien longtemps, après avoir lu votre volume intitulé : « L’éducation de l’enfant à l’amour et à la sexualité : la responsabilité parentale… » Je dois vous avouer que non seulement il m’ a resituée comme mère de famille, mais a été une véritable thérapie pour moi.

En effet, je ne pouvais ne pas me remémorer le début de ma vie : ma plus tendre enfance avec mes parents et mes frères, l’éducation reçue, les contraintes socio-économiques du temps… Que des souvenirs, que des larmes de guérison!

Puis, je me suis laissé imprégnée de votre message, de votre enseignement qui explique si bien le plan d’amour de Dieu sur la famille et notre rôle – comme parents – dans l’éducation de nos enfants à grandir dans la tendresse et la dignité humaine. De ce point de vue, élever des enfants devient une tâche urgente et évidente.

Enfin, située entre deux types d’enseignements, votre volume m’aura permis de découvrir et de comprendre la meilleure manière d’éduquer les enfants sans nécessairement recourir ou faire référence à ma propre éducation, celle de mes parents ou de mes grands parents.

Je vous suis très reconnaissante et vous encourage, madame Solange, à aller de l’avant dans votre lutte, car il n’est pas facile de naviguer à contre courant dans notre monde d’aujourd’hui.

Bonne chance !